lumière.

FORaREST..

Voilà, il est terminé. Je ne l'ai pas présenté à Exeter finalement, un peu juste pour les délais, et je n'avais pas envisagé les frais de port énormes pour s'assurer qu'il n'y ait pas de problèmes de livraison. 

Un gros plan, ça brille au fond avec le soleil de fin d'après midi

Je suis assez content du rendu pour la lumière, et certaines des photos ont été prises avec un éclairage naturel qui lui convient mieux : le soleil d'été en indirect, puis le soleil couchant qui a bien mis en valeur les différences de niveau. 

 

 

 

 

 

 

 

 

  En jouant avec les angles de prise de vue, on voit bien les branches qui apparaissent ou disparaissent. J'ai disposé les smalts juste au même niveau dans certains cas, ou laissé des tranches bien apparentes, elles créent une ombre sur le tableau. 

 

 

 

 

 

 

Voilà une vue complète du tableau : 

 

Voilà un projet terminé qui m'a beaucoup plu, de par les matériaux et ce mélange de récup et de produits de grande qualité avec Orsoni et Albertini. Et surtout une initiation à la découpe du verre avec la marteline. Je n'avais jamais pris autant de plaisir avant à travailler les smalts et j'ai eu sur l'ensemble des coupes qu'un minuscule tas de déchets.

C'est un tableau qui je pense sera suivi par d'autres saisons, celle-ci étant l'été. Des idées et des matériaux pour l'hiver,  des croquis pour les autres saisons... mais pour l'instant j'ai un autre projet qui m'attend bien gentiment. 

Merci pour tous vos gentils mots, merci aussi pour les encouragements (elle se reconnaîtra) et c'est un grand honneur pour moi que "FORaREST" parte chez elle car il ne sera pas loin de certains mosaïstes que j'admire, à commencer par elle. En plus, et surtout, j'aurai l'énorme chance d'avoir un de ses tableaux que j'aime énormément. Mystère... 

Nouveau projet : la forêt

Voilà le thème de l'exposition d'Exeter qui se déroulera au mois de Mai. Le sujet imposé est donc "la forêt" car 2011 sera l'année internationale de la forêt. On peut l'envisager de manière totalement libre, symbolique ou vraiment au sens le plus strict. Si l'on veut partir sur un délire avec les contes et légendes, c'est une piste envisageable. 

 

 

J'ai eu un peu de mal à trouver tous les éléments avant de me lancer, l'idée première était une vue en contre-plongée avec la lumière qui traverse le feuillage d'automne. Les livraisons sont arrivées, du vert forcément, et plein d'autres merveilles... mais je vous laisse voir pour la suite. 

Voilà une photo de ce que j'ai imaginé : un résultat assez graphique qui me fasse travailler sur la lumière, mais pas uniquement.

  

 L'idée première était d'avoir un fond en marbre et verre, dans les tons de gris et bleu clairs, et de pouvoir fixer devant une mosaïque quasiment suspendue en verre transparent, vert et jaune.

 

 

 

  Les premières ébauches sur du papier cristal,

  D'une part, le fond avec les branches et le ciel plus un peu de verdure, matériaux : marbre et verre opaque.

Et d'autre part le feuillage, matériaux : verre transparent. 

 

 

En superposant les deux niveaux, on a donc une transparence sur les branches derrière les feuillages. Cela me permet de jouer sur du relief et de donner une autre dimension : le mouvement. En effet en passant devant la mosaïque, le regard va changer et certaines parties qui étaient cachées vont se dévoiler et vice versa. L'idée me plaît pour un arbre, il y aurait donc du vent. Normal, on est en Automne vu les couleurs choisies. 

 

Bonnes résolutions..? Je me surprends à faire un croquis.. alors tant qu'à faire, je note toutes les indications auxquelles je pense, opus, questions techniques, matériaux, inspirations... pour mieux me concentrer sur d'autres points. Je vous mettrai en parallèle certaines photos que j'ai étudié avant de me lancer au fur et à mesure de la réalisation. 

 

Le projet est donc légèrement modifié car je repense à  un artiste que j'aime beaucoup et c'est peut-être une occasion de lui rendre hommage ; Il s'agit de Klimt. Évidemment, il est une source d'inspiration immense en mosaïque et il y a beaucoup de projets illustrant son arbre de vie. Mais c'est à un autre tableau que je pense : "Roses sous les arbres". Il a été peint en 1905.

Mais après les premières tesselles posées, je réalise que le fond ne sera plus du tout visible si je superpose une plaque de verre, même transparente. Or c'est avec cet esprit pointilliste que je souhaite faire le fond de la mosaïque... et je ne me vois pas le cacher derrière par la suite. Donc pour l'instant je mets de côté l'idée de la deuxième plaque de mosaïque et je me lance. J'avais déjà récupéré des lames de métal rouillé pour pouvoir faire les branchages. Posées sur la tranche, elles vont me permettre de jouer sur les épaisseurs du tronc et des branches. De l'ardoise que l'on m'a rapporté des Pyrénées a trouvé sa place entre certaines plaques, elle a aussi ces traces d'oxydation naturelle. 

Les lames métalliques sont pliées au fur et à mesure puis coupées, elles sont collées dans un mortier fin, juste pour qu'elles ne soient pas tentées de se déplacer quand je ferai le reste.

 Les premières tesselles lundi soir.. le blanc et l'or pour les reflets de soleil. Un peu de gris, puis du bleu... 

Les couleurs arrivent enfin, dégradés de verts, plus d'une dizaine simplement dans les smaltis, et certains sont vraiment flashis... j'ai étalé mes couleurs pour me diriger dans les proportions à suivre espace par espace et pour répartir harmonieusement. 

Voilà pour ce soir : 

 

à demain pour la suite... 

En attendant, pour vous régaler, vous pouvez aller jeter un coup d'oeil sur le site d'Opus Mosaics 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×